SAO TOME

10/06/2019 - Publié dans Articles à la une, Nouveautés

La bien nommée tant elle était destinée à recevoir les premiers plans de cacaoyers importés du Brésil et des Antilles par les portugais en 1820. Perdue au milieu du golf de Guinée, au large des côtes du Gabon et de la Guinée Equatoriale, cette petite île volcanique rassemble tous les critères pour un terroir de cacao d’exception : chaleur, humidité, terre noire, végétation luxuriante et cépages les plus fins ( Amélonado, Trinitario, Catongo) mis en culture depuis deux siècles.

Ce terroir manquait à notre gamme de cacaos issus de des origines les plus rares.

Ce manque est comblé, grâce à la plantation Diego Vaz, crée en 1880, et qui forte de son savoir-faire, nous propose un chocolat d’une rare qualité.

Vous trouverez à La Maison Darricau, en un premier temps, les tablettes et napolitains Trinitario, fruitées, intenses, légèrement iodées et Amélonado qui, après une torréfaction douce, développe les arômes intacts du fruit, dépourvus des notes de grillées.

Les amateurs de sensations fortes se doivent de les goûter.